La phase de la Sorcière dans le cycle féminin

La déesse ou archétype de la Sorcière.

Aujourd’hui je vous parle de la déesse de la Sorcière. 

C’est la phase qui suit celle de l’Enchanteresse, celle durant laquelle notre corps expulse l’ovule non fécondée ce qui déclenche une période de saignements, plus ou moins abondants selon les femmes.

Certaines peuvent avoir des maux de tête, des maux de ventre accompagnés ou non de fringales ou au contraire de perte d’appétit.

Nous ressentons une grande fatigue et nous ressentons très souvent l’envie de ne rien faire pendant 2,3 jours.

C’est donc la période idéale pour se reposer, être à l’écoute de soi, de ce qu’on souhaite voir partir de nos vies et au contraire ce qu’on souhaite y voir apparaître à l’occasion du prochain cycle.

Cette phase de règles sera ensuite remplacée par celle de la jeune fille, la phase pré-ovulatoire et son regain d’énergie !

 

Comment se sent-on lorsqu’on est dans la phase de la déesse sorcière ?

 

C’est le temps du repos, de l’introspection et du lâcher prise.

Nos énergies se sont retirées du monde, comme celles de la nouvelle lune, et nous nous reposons, reprenons des forces.

Voici un extrait de l’ouvrage “Les 4 déesses du cycle féminin” de Miranda Gray précisant les diverses manifestations de la sorcière que nous pouvons ressentir:

  • Nous sommes caractérisées par l’introspection et la douceur.

 

  • Nous aimons rester assises, sans penser à quoi que ce soit.

 

  • Nous sommes enclines à en faire le moins possible.

 

  • Nous nous sentons fatiguées.

 

  • Nous sommes contentes de lâcher prise et de ne plus nous préoccuper de ce qui nous a ennuyé pendant la phase de l’enchanteresse.

 

  • Nous sommes plus enclines à pardonner.

 

  • Nous sommes moins motivées par l’action et le besoin d’accomplir des choses.

 

  • Nous parvenons mieux à comprendre ce que nous voulons dans la vie et à nous y tenir.

 

  • Nous savons que nous sommes très bien telles que nous sommes et que rien ne cloche en nous.

 

Il est important de préciser que les phases peuvent ”glisser” l’une sur l’autre, il n’y a pas de délimitations rigides.

Vous pouvez donc ressentir certains de ces effets lors de la phase de l’enchanteresse ou de la jeune fille.

Dans le cycle féminin il n’y a rien de statique ni de déterminé et chaque cycle est unique, propre à chacune.

 

Comment accompagner au mieux la déesse Sorcière ?

 

Chaque phase du cycle possède des pouvoirs incroyables et déploie des énergies qui lui sont propres.

Ces énergies sont susceptibles d’affecter notre manière de penser, nos ressentis et notre niveau d’énergie physique.

Lorsque l’on sait quelle déesse s’exprime en nous pendant une phase donnée, il est plus facile de prendre soin de nous, de se sentir mieux dans sa vie et en accord avec soi-même.

Il est important de ralentir le rythme et de se RE-PO-SER au risque de se sentir facilement agacée par manque de sommeil.

Nous risquons de nous mettre en difficulté (nerveuse et physique) si nous souhaitons en faire autant que d’habitude.

Il est primordial de se ménager et d’écouter ses limites.

Un grand manque de motivation se fait sentir et c’est normal, ce n’est pas le moment de se faire des reproches.

Pour les adeptes du café, vous risquez d’en abuser pour retrouver un peu de tonus et de clarté mentale, car les pertes de mémoires, oublis et quiproquos peuvent être fréquents.

 

Quelques conseils pour optimiser au mieux cette phase de la Sorcière

 

La seule chose qui soit importante pendant la phase sorcière consiste à préparer l’esprit, le corps et les émotions en vue de la phase de la vierge (jeune fille)

Lors de chaque cycle, cette phase revient pour nous aider à identifier ce que nous ressentons vraiment, à définir nos objectifs et à adopter une attitude suffisamment positive pour pouvoir les atteindre lors de la phase pré-ovulatoire.

C’est pourquoi le repos est de mise.

 

C’est le moment de rester seule le plus possible.

Ou juste un quart d’heure pour soi par jour, car je sais à quel point cela relève du défi quand nous avons des enfants.

Cela permet de rêver éveillée, de penser à ce qui nous tient à coeur et à ce que nous souhaitons changer dans notre vie.

 

La période est idéale aussi pour créer de nouvelles intentions pour le cycle à venir.

Si vos lunes tombent durant la nouvelle lune, pourquoi ne pas mettre en place un rituel de nouvelle lune par exemple ?

N’hésitez pas aussi à vous reconnecter avec la nature et avec votre spiritualité qui sont deux sources absolument formidables de régénération et d’inspiration.

On se retrouve la semaine prochaine pour la phase de la déesse  jeune fille !

En attendant prenez soin de vous,

Laurie