Pourquoi guérir ses blessures émotionnelles

Que vais-je trouver si je guéris mes blessures ?

C’est une question que l’on peut se poser, surtout si nous réussissons depuis toujours à « jongler” avec nos blessures et à vivre une vie plus ou moins équilibrée.

La démarche de guérison émotionnelle peut parfois effrayer et créer des hésitations.

Nous pouvons avoir peur de découvrir nos zones d’ombre, de se confronter à ce que l’on ignore de nous (où ce dont on a conscience) et d’être déstabilisée.

Oser descendre en soi, aller dans cet espace d’inconfort et de vulnérabilité permet de remonter beaucoup plus forte et lumineuse !

Libérer, dissoudre ses blessures émotionnelles et activer sa résilience nous permet d’aller beaucoup mieux.

C’est la première chose à faire lorsque l’on veut avancer, se comprendre, prendre soin de soi, vivre en harmonie avec soi-même et les autres de manière épanouie. 

L’alignement personnel et l’amour de soi ne peuvent émerger que si nous prenons le temps de nous écouter et de nous guérir.

Pourquoi donc guérir ?

Je vous répondrais que : 

  • vous allez trouver la liberté 
  • l’abondance 
  • votre juste place dans le monde 
  • le droit d’être qui vous êtes vraiment 
  • l’amour, de vous-même et des autres 
  • la paix 

La vie n’attend qu’une chose : que nous soyons, toutes et tous sur cette planète, Libres et Souverain.es. 

Il est important de ne pas attendre d’être complètement guérie, complètement libre, complètement éveillée pour prendre votre juste place.

En acceptant d’aller voir ses ombres, on trouve toute sa lumière.

Cette lumière nous guide.

Nous en avons besoin pour éclairer notre route, pour être à l’écoute du monde qui nous entoure, pour vivre en gratitude et heureuse de ce que la vie nous offre chaque jour.

Cette résilience, cette lumière intérieure, nous la possédons toute, il suffit simplement de réussir à enlever les voiles noires sous lesquelles parfois nous avons grandi.

Heurtées par des expériences de vie douloureuses, ou héritières de mémoires cellulaires et/ou transgénérationnelles.

 

Comment reconnaît-on nos blessures émotionnelles ?

Avez-vous des croyances limitantes ?

Des peurs d’agir pour lesquelles vous ne trouvez aucune solution ?

Eprouvez-vous des difficultés à vous engager ? vivre en couple ?

Prendre la place qui vous revient par votre seul droit de naissance ?

Ne pas chercher à comprendre tout cela et “faire avec”, c’est rester dans sa zone de confort.

Vous l’aurez compris, cela ne permet pas d’être pleinement épanouie et de profiter de sa toute puissance.

Mais je vous rassure, c’est normal.

Notre cerveau, notre ego, suit ce qu’il connaît et tentera toujours de nous protéger de ce que nous connaissons pas ou de ce qui pourrait raviver des douleurs qu’il a précautionneusement enfouies des années auparavant ( pour nous éviter de souffrir et nous permettre d’avancer).

Mais c’est bien en dehors de cette zone de confort, de cette zone “de sécurité”, que la magie est présente (que l’âme agit) et que se trouve toute l’abondance du monde !

C’est également dans cette zone d’exploration, que vous serez libre d’agir, de penser et d’expérimenter votre vie comme vous le souhaitez et non comme ce que l’on attend de vous.

Outre le conditionnement externe de notre enfance (familial et éducatif ), nos blessures émotionnelles nous empêchent aussi d’aller explorer notre liberté d’Être.

Elles nous emprisonnent dans nos peurs.

De plus, en ne les guérissant pas, nous les nourrissons et nous les gardons près de nous.

En les “maternant” nous nous coupons de la vie, de son essence même et de toutes les merveilleuses expériences qu’elle nous invite à faire.

Laurie